Print Friendly, PDF & Email

L’effluvium telogène

Cette page a pour vocation de vous donner une vision globale des troubles capillaires.

Perte de cheveux soudaine et souvent abondante, l’effluvium télogène est souvent vécu comme inquiétant. Pourtant, il est très généralement passager et la chevelure retrouve spontanément sa densité normale après quelques mois.

Une perte de cheveux brutale et diffuse

Chacun de nos cheveux suit un cycle de vie réparti en trois phases : la phase anagène, durant laquelle ils poussent ; la phase catagène, durant laquelle ils stoppent leur croissance ; et la phase télogène, durant laquelle ils meurent puis tombent. Un nouveau cheveu se forme ensuite et le cycle recommence. En temps normal, environ 90 % de nos cheveux sont en phase anagène.
On parle d’effluvium télogène lorsque la proportion de cheveux en phase télogène augmente brutalement, atteignant dans certains cas 30 %. On observe alors une chute de cheveux soudaine, abondante et diffuse sur l’ensemble du cuir chevelu. Généralement, cette chute est temporaire : elle dure de quelques semaines à quelques mois.

Des causes physiologiques ou psychologiques

L’effluvium télogène peut avoir différentes origines :
Un accouchement : on observe fréquemment une chute de cheveux importante dans les mois qui suivent une naissance.

Les changements de saison, en particulier au printemps et en automne.

Une fatigue extrême.

Un régime alimentaire très strict.

Des carences alimentaires, notamment en fer, zinc, calcium ou magnésium.

Un choc émotionnel (divorce, deuil…) ou une période de stress intense.

Un état dépressif.

La prise de certains médicaments, comme des antidépresseurs.

– Les suites d’une opération chirurgicale.

Les cheveux morts restant accrochés au cuir chevelu pendant 2 à 3 mois, l’événement déclencheur d’un effluvium télogène est à rechercher dans les 3 mois précédent le début de la chute de cheveux.

Traiter l’effluvium télogène

L’effluvium télogène est heureusement réversible. Dans la plupart des cas, il se résout spontanément : la chute se normalise après quelques semaines ou mois, et la chevelure retrouve peu à peu sa densité habituelle.
Toutefois, si le phénomène se prolonge, il est recommandé de consulter un médecin pour en identifier la cause. Il pourra prescrire un bilan sanguin pour détecter d’éventuelles carences, et/ou un trichogramme, examen approfondi du cheveu. Le médecin proposera ensuite un traitement adapté à la cause de l’effluvium télogène, comme par exemple une cure de vitamines et de nutriments essentiels à la santé des cheveux.